Follow:
Australie, Tasmania, Voyages

Embarquement pour la Tasmanie

Vendredi soir j’ai pris un ferry de Melbourne pour aller en Tasmanie. Je suis arrivée samedi matin vers 6h. J’étais contente de quitter la météo changeante de Melbourne bien que la ville me plaisait beaucoup ! J’avais convenu d’aller faire du helpx dans une ferme à Penguin dans le nord de l’île. Le gérant est donc venu me chercher au lever du jour. J’avais probablement un peu trop d’attente de cette expérience dans cette ferme en Tasmanie : j’ai débarqué dans un endroit magnifique qui a pas mal de potentiel mais qui manque d’organisation, de structure et le point noir c’est qu’il n’y a pas 4 ou 5 helpers/woofers mais 12 (dont moi). Soit près du double ou triple ! Dans tout ce groupe de jeunes gens, il y a 5 français (dont je fais partie). Je vais répéter encore une fois le principe du helpx pour mieux appuyer ce point noir : en helpx, on travaille 3 ou 4h par jour en échange du logement et des repas.

Hier nous avons travaillé bien plus pour mettre en place un festival médiéval qui avait lieu de jour même. On a mangé un petit-déjeuner et un déjeuner mais pas vraiment de dîner. Et pour clôturer cette première journée, j’ai dormi dans ce qui est censé être le garage. La maison, ni le garage ne sont chauffés et on est quasiment en hiver.

Malgré tout cela le festival a été une réussite et le soleil était au rendez-vous durant la journée.
Ce matin nous avons pris un rapide petit-déjeuner puis tout rangé, nettoyé et préparé pour l’ouverture du restaurant de la ferme pour le déjeuner. J’ai d’ailleurs apprécié la préparation de la salle du restaurant et la prise de ma première commande avec les premiers clients qui sont arrivés. Mais il est 17h, nous n’avons pas déjeuné ce midi. Et nous avons encore travaillé bien plus que ce qui est censé être fait dans le cadre du helpx.

Je sens beaucoup de tension dans cette ferme qui ne tourne qu’avec ces jeunes. Et je n’aime pas ça du tout ! Cela me fait penser à de précédentes expériences en France. Certains jeunes, blasés, sont là depuis 2 mois. Quelques uns ont prévu de partir dans les semaines qui arrivent.

Ces premières heures dans cette ferme me font douter, je suis encore malade et loin d’être à l’aise.
Je doute parce que je suis venue ici avant tout pour l’expérience personnelle. Je sais que je n’aurais pas de paie à la fin du mois mais il y a des limites car on est typiquement dans un cas où la ferme utilise le système pour ne pas avoir à embaucher trop de salariés.

Allez croisons les doigts très fort pour que cela s’améliore avec le temps et que tout cela ne soit qu’exceptionnel !

carte-australie-penguin

Journée médiévale

TAS-premiers-jours

{ Atelier coiffure : on ne change pas les vieilles habitudes }

TAS-premiers-jours03TAS-premiers-jours04

{ De chouettes costumes }

TAS-premiers-jours05TAS-premiers-jours06TAS-premiers-jours07TAS-premiers-jours08

Au restaurant

TAS-premiers-jours09

8
Partager
Article précédent Article suivant

D'autres vadrouilles

Aucun commentaire

Laisser un commentaire