Follow:
Norvège

Premiers jours aux Lofoten, en Norvège

Fin juin 2017, je m’envolais pour la Norvège – direction les îles Lofoten pour 8 jours de randonnée. Départ de Bâle, une escale à Amsterdan, une autre à Bergen, me voilà arrivée à Bodø SANS mon backpack.A l’aéroport, on me dit qu’il me sera livré dans la soirée ou le lendemain matin à l’auberge de jeunesse avant de partir prendre le ferry pour les îles Lofoten.

Partie seule, je retrouve le groupe (12 personnes entre 28 et 37 ans) avec qui je vais partager mes vacances dans le cadre d’un séjour UCPA. On part dîner au restaurant Paviljongen dans le centre ville de Bodø puis on va boire une bière au bar Dama Di AS avant de rentrer à l’auberge à minuit accompagnés du soleil qui ne veut pas se coucher à cette période de l’année.

Le lendemain matin, mon sac à dos n’est pas arrivé avant le départ du ferry qui nous emmena sur les îles Lofoten. On était 4 personnes dans ce cas-là, 4 nenettes bien remontées car on n’avait pas vraiment de nouvelle des compagnies aériennes. On avait besoin de notre matériel de randonnée dès l’après-midi pour la première mise en jambe.

Après quelques heures de ferry, on s’installe dans le petit village Sørvågen – un petit village de pêcheurs bien typique. Nos hébergements sont d’anciennes cabanes de pêcheurs, des « rorbu », situés dans le port. Le confort est minimum, sans oublier qu’en milieu de journée je n’ai toujours pas de nouvelle de mon backpack.

Notre guide propose au groupe d’aller faire un randonnée de mise en jambe en montagne juste au dessus du village. J’ai voyagé avec mes chaussures de rando aux pieds – du coup je pars quand même avec le groupe malgré que je porte un jean. Une personne est restée à l’hébergement car ses chaussures étaient dans son sac, perdu lui aussi. Pas du tout à l’aise avec ma tenue, j’ai galéré mais la vue était juste waou là-haut.

Arrivée à Bodo

Arrivée aux îles Lofoten et installation à Sørvågen

Randonnée au dessus de Sorvagen

5
Partager
Article précédent Article suivant

D'autres vadrouilles

Aucun commentaire

Laisser un commentaire