Follow:
Belgique

La vie est belle à Bruxelles

On avait choisi un vol très tôt le samedi 2 avril pour que je puisse passer la journée avec l’Homme qui ne venait à Bruxelles que pour le week-end. Je participais pour la première fois cette année au Salon des blogueurs de voyage. J’avais acheté mon pass pour le salon dès l’ouverture de la vente fin 2015, j’étais encore en Australie à ce moment-là. Remonter dans un avion me démangeait. Il était inconcevable d’annuler à cause des tristes évènements du 22 mars !

Notre vol avec Brussels Airline depuis Lyon pour la capitale belge a finalement été décalé à 11h et rerouté sur Anvers. Évidemment, l’avion n’a pas décollé à l’heure : les contrôles à Lyon ont retardé tout le monde et on s’est retrouvé dans le groupe de 25 personnes en retard, dans l’aéroport mais en retard, qui a repoussé un peu plus l’heure de départ. A Anvers, un bus affrété gratuitement par Brussels Airlines partait toutes les heures pour rejoindre le centre de Bruxelles. On est finalement arrivé à Bruxelles en milieu d’après-midi. On a décidé de ne pas déposer nos sacs à l’hôtel avant de nous balader : on était impatient ! J’étais impatiente de revoir Bruxelles que je n’avais vu que très rapidement il y a quelques années. L’armée, les policiers étaient partout ; à tous les coins de rue par dizaine. Non, on n’était pas dans un film. L’ambiance était particulière, mais on était là prêt à découvrir la ville. On n’avait pas de programme pré-défini pour ce premier jour, on s’est laissé porter le nez en l’air, les yeux grands ouverts, à droite à gauche, au détour de petites ruelles.
bruxelles-regime-frites-1794

{ Petit ravitaillement belge avant de fouler les pavés }

bruxelles-galeries-royales-st-hubert-1701

{ Galeries Royales St Hubert }

bruxelles-grand-place-1734bruxelles-typique-1748bruxelles-manneken-pis-1771

{ Le Manneken Pis – rue de l’Etuve et rue du Chêne }

Le Manneken Pis, c’est ce petit bonhomme qui fait pipi de l’eau généralement, et parfois de la bière pour certaines occasions. Il a plus de 900 costumes qui sont gérés par une personne dont c’est le métier à la Ville de Bruxelles. Tout le monde peut en fait lui offrir un nouveau costume. Mais le Manneken Pis, que je connais depuis bien longtemps, est la réplique qu’on trouve rue des Augustins dans ma ville de naissance, Colmar.
bruxelles-street-art-1760

{ Les Marcassins de ROA }

bruxelles-street-art-1765bruxelles-securite-1774

Déjeuner tardif au Peck 47

En fin d’après-midi, on cherche un endroit sympa pour déjeuner. Au hasard et parce que l’ambiance y a l’air sympa, on s’assoit au Peck 47. La déco me plaît, et on est affamé. On choisit des assiettes à base de gaufres, des oeufs pochés, du saumon pour moi et du bacon pour l’Homme.
bruxelles-peck-47-brunch-1793bruxelles-peck-47-lunch-1806bruxelles-peck-47-restaurant-1815bruxelles-peck-47-dejeuner-1818

Dîner au Premier Comptoir Thaï

Le soir, on dîne tard dans un des restaurants de la rue de notre hôtel, l’Ibis Stéphanie. Sur la porte le certificat Tripadvisor annonce une bonne note. On continue notre chemin pour se faire une idée de ce qu’on pourrait trouver d’autres dans le quartier mais la balade nous creuse l’appétit. On rebrousse chemin et on pousse la porte du Premier Comptoir Thaï avant que le service s’arrête. On a retrouvé les saveurs qu’on avait découvert en Thaïlande en 2012. C’était très bon et l’équipe sympathique. On n’est pas les seuls à avoir appréciés : Benoît Poelvoorde, Ron Weasley enfin Rupert Grint. On devra y revenir pour goûter au moins un whisky parmi les 200 de leur carte.bruxelles-premier-comptoir-thai-diner-1948

1
Partager
Article précédent Article suivant

D'autres vadrouilles

Aucun commentaire

Laisser un commentaire